Le projet

Bienvenue sur nos Roadtrips occitans !

IMG_20170925_192123

Qui sommes-nous ?

Hélène et Paule-Elise, blogueuses voyage, vanlifeuses du dimanche, passionnées d’histoire, amies des bêtes et j’en passe. Depuis avril 2016, nous tenons le blog 1916 Kilomètres (Le blog voyage qui aime l’histoire et les roadtrips).

Ici on vous emmène en Occitanie pour une série de roadtrips sur les traces du grand-père de Paule-Elise, le peintre folk Marcel Boudou (comment ça, vous ne le connaissez pas ?).

IMG_20170926_160750

Comment tout a commencé

Comme beaucoup de choses aujourd’hui, grâce à la magie de l’Internet ! Et à un message privé sur Twitter. Avec notre blog de voyages centré au début sur la Première Guerre, vous vous doutez qu’on ne croulait pas sous les propositions d’offices du tourisme. Et pourtant, tout arrive !

Un jour, on reçoit ça : « Bonjour Hélène et Paule-Elise ! Nous n’avons pas de vestiges de la Première guerre mondiale dans la vallée du Lot-vignoble mais de magnifiques cités médiévales. En vous souhaitant une bonne journée ! »

Le mot « Lot » fait clic dans ma tête et quand ça fait clic comme ça, tous aux abris ! Un projet va voir le jour !

On a tous des voyages qu’on-doit-absolument-faire-un-jour-dans-sa-vie. Sur ma liste, il y a depuis longtemps : remonter le cours de la rivière Lot sur les traces de mon grand-père.

C’est un peu comme de commencer sa généalogie, sauf qu’au lieu de me plonger dans les registres d’état-civil (trop la flemme), j’ai envie de me plonger dans les paysages de cette région, dans son terroir et sa culture.

IMG_20170926_101139
Avec le catalogue des tableaux de mon grand-père. Les mêmes couleurs d’automne, les mêmes collines. Je suis formelle, c’est bien le Lot.

 

 

Marcel Boudou (1909-2007), un peintre occitan à Paris

Du coup, il faut que je vous parle de mon grand-père, puisque tout ça c’est sa faute.

Marcel Boudou, c’est surtout une silhouette aux épaules carrées, un béret vissé sur la tête (je pense qu’il dormait avec) et plein d’histoires à raconter d’une voix rocailleuse. Un grand-père quoi, qui jardine le matin et somnole devant le Tour de France l’après-midi. Mais ce tranquille retraité de l’Allier cache bien son jeu.

Il a grandi à Sainte-Eulalie d’Olt dans l’Aveyron, un petit village sur les bords du Lot justement. Dernier d’une famille modeste, il quitte le coin à 16 ans et monte à la capitale. Le voilà, gamin dont la langue maternelle n’est pas le français mais l’occitan, dans le Paris de l’entre-deux-guerres. On l’embauche à la Poste mais son français n’est pas assez bon pour être au contact du client. Ça sera une carrière au tri postal, de nuit.

 

P1130172
Vue de Sainte-Eulalie d’Olt

 

Mais ce jeune Marcel a quelque chose en tête. Il apprend le dessin et la peinture, puis prend un atelier vers la rue Mouffetard et se met à peindre. Qu’est-ce qu’il peint ? Il peint la région qu’il a quittée. Il peint les intérieurs paysans d’avant l’électricité, il peint les sous-bois d’automne, il peint les truites des rivières et des natures mortes au faisan. Toute sa vie (sa longue vie), il a peint inlassablement sa région natale.

Pourtant il n’est jamais retourné y vivre. Il allait à Sainte-Eulalie d’Olt une fois par an pour le repas des anciens. Mais à la fin de sa vie, il a fait don d’une partie de ses tableaux à son village, où existe désormais un petit musée-galerie qui porte son nom. C’était une immense fierté pour lui.

IMG_20170925_185939

 

Première étape : la vallée du Lot-vignoble

Donc là, en recevant le message sur Twitter, mon enthousiasme déborde, je crie à l’alignement des planètes et réussis malgré tout à faire une réponse très sobre : « Un roadtrip château + vignobles, ça nous tente bien. Seriez-vous intéressés par un partenariat ? ».

On n’a aucune idée de comment ça se passe, un partenariat, mais il faut se lancer ! Après quelques échanges par mail puis par téléphone, le projet est sur les rails.

Pour cette première étape, les offices du tourisme du Lot et du Lot-Vignoble nous ont préparé un séjour sur mesure avec de l’art, de l’histoire, du terroir, tout ce qu’on aime.

Ensuite, côté alignement des planètes, on a été bien servies puisqu’au printemps suivant on a pu aller au Salon des blogueurs voyage #WAT18 organisé à Millau, justement dans l’Aveyron. Comme si les opportunités nous rapprochaient progressivement de mes racines… Alors dans ces cas-là il n’y a qu’une chose à faire : se laisser porter…

Et puis de temps en temps, vous trouverez ici des périples dans toute la région Occitanie, au-delà de l’Aveyron et de la vallée du Lot. C’est une autre manière de découvrir ce sud, qui n’est pas le sud-est ni le sud-ouest, mais plutôt le Sud du Milieu, et qu’on aime tant…

C’est parti pour le retour aux origines !

 

DSC_5578

 

Plusieurs articles de ce blog ont été réalisés en partenariat avec des offices du tourisme locaux. Ce type de partenariat nous permet de faire des rencontres fabuleuses qu’on ne ferait pas autrement. Nous signalons toujours nos partenariats dans les articles. Et toutes les adresses mises en avant dans ce blog sont des endroits véritablement appréciés par votre fidèle équipe 😉

 


7 réflexions sur “Le projet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s